Juin, le plein boom des papillons !

Dès lors que l’on discute « papillons », la phrase suivante revient souvent : « il me semble que l’on en revoit plus qu’avant… ». Cette impression est-elle une réalité ?

Du côté de la capitale gasconne et de ses environs, le constat est identique. Même si parfois, certaines espèces abondantes peuvent laisser croire à une amélioration de la situation, il s’agit toujours d’espèces généralistes. Les papillons « spécialistes », qui nécessitent des milieux naturels ayant mis des décennies à se constituer, ont la plupart du temps disparu.

Si l’Occitanie est une région très riche en papillons de jour (245 espèces !) à la faveur des Pyrénées notamment, le Gers en est le parent pauvre. Ce sont néanmoins 76 espèces qui peuplent la communauté d’agglomération du Grand Auch Cœur de Gascogne avec il est vrai une répartition assez inégale des espèces puisque les zones les plus riches se concentrent dans les coteaux de Pavie, d’Auterrive ou de Montégut. En revanche, bon nombre d’espèces ont disparu des secteurs les plus artificialisés (occupés par la céréaliculture et/ou l’urbanisation), en particulier aux portes de la Lomagne.

Témoins de la diversité botanique et de la qualité des milieux naturels, la conservation des papillons est au final intimement liée à la conservation et la diversité des paysages.

Zoom sur..

Le Miroir, au vol sautillant est l’un des papillons de nos contrées les plus élégants. En déclin en Europe, il est sur notre territoire, très localisé, dans les zones herbeuses des coteaux auscitains.

Miroir (Heteropterus morpheus) ©Ghislain Riou

Pour aller plus loin

Voici comment différencier les papillons de jour et papillons de nuit

Collier de corail (Aricia agestis)   © Bernard-Lascuerettes
                           Petit Paon de Nuit (Saturnia pavonia)

 

Pour proposer des habitats aux papillons, la fausse bonne idée consiste souvent à implanter des « jachères fleuries ». Or, ces plantes, si elles proposent des floraisons colorées et une ressource alimentaire, sont implantées en lieu et place des plantes-hôtes originelles des papillons. Qui dit, papillon dit chenille. La Mélitée du Plantain par exemple a besoin du Plantain lancéolé pour se développer…

En résumé, privilégiez la flore spontanée et locale dans un coin du jardin, en minimisant le passage de la tondeuse.

 

Les actions menées par les acteurs locaux

Le comité local du Gers de Nature En Occitanie s’évertue à inventorier les papillons de jour du département, plusieurs milliers de données ayant été collectées ces quelques dernières années. Si la situation n’est pas toujours rose dans certains territoires, de belles découvertes sont venues agrémenter les heures de prospection sur le terrain avec à la clef la mise à jour de plusieurs espèces jamais citées dans le département (Le Petit Collier argenté par exemple), faute d’investigations suffisamment poussées.

Parallèlement, Nature En Occitanie multiplie les inventaires dans un rayon proche d’Auch afin de réitérer un travail similaire publié en …1922 par Albert Lemée. La comparaison de ces travaux à 100 années d’intervalles promet d’être passionnante. Rendez-vous en 2022 !

Petit Collier argenté (Boloria_selene) ©Ghilsain Riou
Beaucoup d’éléments abondent dans le sens opposé. À l’échelle européenne, un fort déclin des papillons est constaté, surtout chez les espèces liées aux prairies dont les populations ont chuté de plus de 30% depuis les années 1990 (European Butterfly Indicator, 2016).

Jean-Michel Catil, Association Nature En Occitanie

(Comité local du Gers, 12, rue du 08 mai 32000 Auch),

contact@natureo.org ; www.natureo.org

CARTOGRAPHIE

Le saviez vous ?

Comment différencier les papillons de jour et papillons de nuit ? Le problème principal vient du fait que certains papillons de nuit s’activent la journée…allez comprendre ! Il faut donc s’attacher à des critères morphologiques. Tout se passe au niveau des antennes, celles des papillons de jour ont l’extrémité boursouflée (en forme de petit marteau), pas celles des papillons de nuit.
Aller au contenu principal